Menu :

Actualités 2007

Nov.. 2007

L'automne, période propice !

Du soleil et les premières gelées : des conditions automnales optimum pour la pêche ! Le résultat : 19 brochets en deux jours de pêche au Moulin en n'oubliant pas les truites !

Automne, période propice Automne, période propice Automne, période propice
Automne, période propice Automne, période propice Automne, période propice
Automne, période propice Automne, période propice Automne, période propice
James et son brochet de 70 cm sur le parcours amont James et Thomas, brochet de 80 cm Philippe et son pike de 80 cm

Oct.. 2007

La pêche, encore et toujours au Moulin de Sauvage !

Tandis que la plupart des rivières françaises de première catégorie sont fermées (un peu trop tôt à mon goût), une alternative intéressante reste le Moulin de Sauvage. En effet, situé dans la Marne à 1h30 de Paris, le Moulin garde ses portes ouvertes tout l’hiver pour les moucheurs en manque de rivière…Nymphe, streamer, sèche… toutes les pêches sont possibles.

Quand au carnassier, profitez de l’automne pour traquer les gros brochets du bord ou en canoë, à la mouche ou au leurre.

Alors ne rangez pas les cannes, et venez profiter du moment : la rivière vous attend tout l’hiver !

Vincent

Laurent Labat pêche la truite    

Sept.. 2007

Enorme !

Voilà un mois de septembre qui commence bien… En effet, tout d’abord le soleil est plus présent que les mois précédents  mais en plus les poissons sont en grande activité.

Les forts orages de la fin août ont occasionné une élévation des niveaux pendant une semaine ce qui eu pour effet de rendre la pêche impossible pendant 10 jours. Mais une fois un niveau d’eau correct retrouvé, la pêche fut ENORME !!!

En effet, les descentes en canoë amont ou aval furent excellentes avec la prise régulière de poissons de plus de 75 cm notamment au spinnerbaits et au Freddy 175 de chez ILLEX. Un superbe doublé fut même réalisé par Philippe qui captura un brochet de  90 cm et un autre de 1m05 dans la même descente ce qui lui permit de battre son propre record deux fois en l’espace d’une journée.

La pêche à la mouche n’est pas en reste puisqu’une fois les niveaux et la transparence de l’eau  retrouvés, les journées à plus de  10 poissons ne sont pas rares pour qui veut bien les pêchers en nymphe... notamment avec des grosses nymphes des pierres. D’ailleurs le tandem grosse nymphe / canne Pezon et Michel spéciale nymphe a plutôt bien réussi à François et Olivier.

La fermeture de la truite approche mais le Moulin garde ses portes ouvertes tout l’hiver. Un bon compromis au réservoir en période hivernale.

Vincent

Brochet 105 cm par Philippe Brochet de 85 cm par Bruno Pêche à la mouche
Le Moulin de Sauvage    

Juil.. 2007

Promesses tenues

Les promesses faites en début de saison n'ont pas été démenties par l’arrivée de l’été.

Les conditions climatiques sont restées favorables pour la pêche du carnassier avec un temps couvert et des niveaux d’eaux plus ou moins optimales. En effet, le mois de Juin a été un peu plus difficile avec des niveaux très bas qui entraînèrent la prise de petits brochets pendant les descentes, les gros étant faiblement actifs.

En Juillet, le lâché du lac de la Forêt d’orient fit remonter les niveaux, permettant aux plus gros brochets de retrouver leurs postes ce qui se démontra aussitôt avec la captures régulière de poissons de plus de 80 cm lors des descentes suivantes.

Pour la mouche, les conditions ont été également exceptionnelles. L’eau transparente nous permet, encore à l’heure actuelle, de réaliser de très jolies pêches. Le temps couvert et les pluies régulières y sont sûrement pour quelque chose. En effet ces dernières permettent de garder une eau fraîche et bien oxygénée ce qui a pour conséquence de rentre les poissons actifs. Une vraie aubaine pour moucheur confirmé ou débutant...

A noter : Tout arrive à Sauvage ! Frédéric Pons, ancien journaliste et vieux routier de la presse écrite, n’a pas hésité a quitter son bureau parisien pour venir apprendre au Moulin les rudiments du guidage : son futur métier !!!

Vincent

Promesses tenues en ce début de saison Brochet pris en canoë - juin 2007 Truite dans l'eau

Juin. 2007

L'Aspe, une pêche grand frisson !

J’ai découvert ce poisson, pour moi jusque-là inconnu, après avoir lu des articles dans Predators et Pêche Sportive. Et là, c’est la révélation. Je n’ai plus qu’une idée en tête, partir pêcher au leurre ce cyprinidé. Hé oui, aux leurres, et de surface, en plus ! Cela promet d’être exceptionnel.

Rencontre avec Loïc, un ami et client du Moulin, et nous voilà en train de rêver de ce poisson. Car lui aussi est tombé dedans et a prévu une sortie en Juin avec Matthias Lotty, guide de pêche. A ce moment là, une idée me traverse la tête : et pourquoi pas moi ?

Rendez-vous pris, en route pour Strasbourg début Juin. Une fois sur place, rencontre avec Matthias. Il nous met vite dans le bain et nous voilà partis pour 2 jours de pêche non-stop. Mat’ connaît le coin comme sa poche et nous emmène sur les meilleurs spots du moment. Malheureusement, le Rhin est en crue et les poissons sont peu actifs.

Solution de repli, Strasbourg ! Oui Strasbourg, les bassins et son centre ville… On pêche en plein centre ville, au milieu des touristes et des badauds par ailleurs très intéressés et surpris de voir qu’il y a du poisson dans Strasbourg (question promotion de la pêche, le street fishing est un bon vecteur).

Matthias nous indique les spots, on n’a plus qu’à lancer nos Bonnie et Water Monitor (Illex). C’est alors qu’un aspe suit, rate le leurre puis le reprend dans une attaque des plus violentes. Ca y est, le contact est pris avec mon premier aspe! La Xspec Lure encaisse les rushs et voila mon birdy (gros aspe). Pour un premier, c’est pas mal (la chance du débutant sûrement…) ! L’après midi se terminera avec la capture de 2 autres poissons et un coup du soir magistral sur le spot des glacières.

Le lendemain, les poissons étaient toujours assez peu actifs, mais la connaissance des lieux et la motivation de Matt’ nous ont permit de sortir notre épingle du jeu, non sans difficulté, avec la prise d’un fish et de nombreuse attaques loupées. Ca fait partie du jeu… heureusement.

En attendant, on en a pris plein les yeux pendant ce court week-end et je n’attends qu’une chose : recommencer !!

Vincent

Pêche à l'aspe à Strasbourg Pêche à l'aspe à Strasbourg Pêche à l'aspe à Strasbourg
Pêche à l'aspe à Strasbourg    

Avril. 2007

News 2007

Voila trois mois que la saison a vraiment commencée et les résultats sont satisfaisants.

Pendant trois mois le niveau d’eau à été élevé (juste au bon moment pour la reproduction du brochet). La rivière a ensuite retrouvé son niveau optimal début avril et ne l’a pas quitté. Vu les conditions climatiques actuelles, la rivière a toutes les chances de garder un bon niveau dans les semaines à venir. Les orages apportent peu de pluie et n’ont pas d’influence sur le niveau ou la couleur de la rivière.

Suite à ces trois mois de crues, la reproduction du brochet a été incroyable ! Fin février et début mars, des géniteurs ont été observés dans les noues. Le niveau a ensuite doucement baissé et les poissons ont regagné la rivière.

Preuve de la réussite de la reproduction : nous pouvons maintenant observer des fingerlings dans la rivière. En attendant que les petits brochets deviennent grands, leur parents ont redoublé d’activité après le frai et de belles sorties ont été réalisées.

Les fortes chaleurs du week end du 21 avril nous ont obligées à pêcher tôt le matin ou tard le soir. Hormis ces petits aléas, les descentes ont permis la prise d’un brochet de plus de 90 cm et de 5 poissons de plus de 80 cm sur le parcours aval.

En moyenne sur une descente de quatre heures le nombre de poissons pris a varié entre 4 et 9 avec au moins un poisson de plus de 65 cm.

La pêche du bord alternée avec le wading est également productive, avec un record de 10 becs et deux perches de plus de 40 cm. Dans la journée, la taille des poissons pris du bord est plus modeste qu’en canoë ; cela est certainement dû a une approche plus précise et plus discrète en canoë.

La pêche en canoë ou du bord s’est déroulée principalement au manié avec une technique home made à découvrir et aux leurres : Squad minnow et Squirrel. Nous avons aussi pris des brochet au stick... GEANT !!!

Dès le mois d’avril, le niveau a été exceptionnel pour la pratique de la pêche à la mouche, avec une eau transparente qui nous a permis de réaliser un beau début de saison.

La pêche en sèche, en nymphe au fil et à vue, au steamer nous ont permis d’enregistrer de bons résultats. Notamment la prise d’un sandre au streamer et la prise régulière de truites de plus de 40 cm.

Un vrai plaisir sur des 7 pieds soie de 4 Pezon et Michel.



Rubriques :