Menu :

Actualités 2009

Déc.. 2009

Le Moulin bientôt sur Seasons!!!

   C’est en cette fin d’année 2009 que Philippe Collet, que l’on ne présente plus pour ses talents de pêcheur et particulièrement de compétiteur à la mouche, est venu tourner un film sur la pêche du brochet à la mouche pour la chaine câblée Seasons (seasons.fr). Il a pu ainsi nous démontrer l’efficacité de cette technique malgré des conditions climatiques extrêmes !! Des températures négatives pendant plus de 10 jours et de la neige durant le tournage ne nous ont pas rendu la tache facile. Mais avec un pêcheur, des guides et un caméraman passionnés et acharnés, permirent de montrer que cette technique aura eut raison de quelques brochets. Notamment un magnifique poisson, pris en canoë, avec une attaque des plus extraordinaires. Un instant magique qui nous rappel pourquoi on aime tant la pêche! A découvrir au printemps 2010 sur seasons…

   Certains pêcheurs, au vu d’une météo peu clémente, ont préféraient reporter leur séjours ultérieurement et c’est compréhensible. Contrairement a se que l’on aurait pu croire, malgré la neige et les températures négatives les poissons n’étaient pas moins actifs. Certes la pêche était plus difficiles, plus lente, au cœur des bois mort mais chaque attaque était gratifiée d’un magnifique combat tout en puissance !! De quoi satisfaire les plus téméraires…et démarrer l’année 2010 sur une bonne note.
   Toute l’équipe du moulin se joint à moi pour souhaiter de très bonnes fêtes de noël et une bonne et heureuse année 2010 !!!
 
Vincent
sa gèle dans les anneaux rose bonbon pour brochet des bois les bois mort
philippe collet en direct à la mouche conditions extrêmes
brochet au boobies    

Déc.. 2009

la saison des amours!!!

 

Les températures douces de ce mois de Décembre et le niveau des eaux exeptionnelement bas pour la saison nous ont permis d'assister à un spectacle assez magique pour le commun des pêcheurs. C'est donc en se début décembre que l'on pu observer les premières truites (elles peuvent commencer à frayer a partir de 2 ou 3 ans) de la rivière commencer à se reproduire!! A partir de maintenant c'est un vrai "parcours du combatant " auquel les truitelles devront se livrer avant de pouvoir peut être devenir adulte.  Dès que les truites ont rejoint leur zone de frayère (entre mi novembre et mi février), les femelles pondent 1 500 à 4 000 œufs par kilo de leur poids. Ensuite le mâle dépose sa semence, et la femelle recouvre les œufs de gravier pour les protéger. Les truites quittent alors rapidement la frayère. C'est à partir de se moment que les choses se compliquent pour leur futur progéniture. Après une durée d'incubation moyenne de 400 degrès jours (c'est à dire une eau a 10 degrés pendant 40 jours) les alevins naissent et reste sous les graviers pour se protéger, ils se nourrissent alors de leur réserve vitelline pendant 4 à 6 semaines. Puis l'alevin sort des graviers, et tente de se nourrir seul. Ensuite un chemin semé d'embuche les attend  puisque sur 800 ovocytes seulement  1 couple de géniteurs arrivera à terme. Un vrai défi pour le poisson pendant lequel il faudra qu'il soit  vigilant à la prédation, aux crues... afin d'assurer la pérennité de l'espèce. c'est un défi pour nous aussi car tout cela permet de montrer aux différents gestionnaires de cours d'eaux publics ou privés, aux différentes instances de la pêche et de la gestion des milieux aquatiques ainsi qu'aux autres, que micro centrale électrique et gestion et valorisation des milieux aquatiques peuvent aller de paire!!!!!! Un parcours de pêche de 14 km en No Kill modéré qui plus est génère des emplois, des frayères à truite mais aussi à brochet sur le parcours amont, une gestion piscicole et halieutique réfléchie le tout avec une micro centrale, peuvent tout de même engendrer un écosystème riche (si l'on respect certaines règles) qui peut transformer un rêve vieux de plusieurs dizaine d'année de ses instances environnementales, en réalité...!!! A bon entendeur.

   Au niveau de la pêche la saison de se poursuit et les gros poissons sont toujours de la partie. Pour preuve le poisson de 94 cm de philippe, le 90 + de cédric et les 70 qui sont courants. Des descentes riches en émotions!!

   A noter que vous pouvez retrouver les nouveaux catalogues Pezon et Michel  (asp.zone-secure.net/v2/indexPop.jsp) et  Illex ( asp.zone-secure.net/v2/indexPop.jsp ) sur leur site internet respectif. Bonne lecture!

                                                                                                                                                                                                       Vincent

 

fraye truite fraye truite fraye truite
fraye truite repro brochet printemps 2009 brochet 94 cm philippe
brochet 90 + cedrik brochet spinner super éruption illex  

Nov.. 2009

L’automne a du bon !!!

 

           L’automne est très souvent une excellente période pour la pêche du brochet et notamment des plus gros poissons. L’hiver approchant, ces derniers préparent leurs réserves pour l’hiver et n’hésitent alors pas à attaquer franchement nos divers leurres et poissons maniés. Même si la période où la chute des a rendu quelques sorties difficiles, dans l’ensemble les poissons étaient au rendez vous. Bruno, qui n’avait quasi jamais pêché de sa vie a pu gouter aux joies de la descente en canoë  et ainsi attraper ses premiers brochets. Le jeune Victor (11 ans) n’est lui non plus pas en reste. En effet lors d’une journée de pêche il a pu capturer ses premiers brochets au leurre ainsi que « le plus gros brochet de sa vie » de 94 cm !!! Félicitation. Il réitérera l’exploit quelque semaine après avec un poisson de 80 +. Un jeune pêcheur en herbe qui a de l’avenir….
            Quant à nous, avec Laurent, nous avons décidé de participer à un concours de pêche en Seine et Marne, a la Tombe dans le centre de pêche « les 3 iles » http://www.3iles.eu/ . Une fois sur place nous découvrons un magnifique plan d’eau de 24 ha ainsi que les 9 autres équipes concourantes. Patrice, le gérant des lieux nous fait le briefing d’avant départ et la « compét » peut commencer. Le vent soufflant en rafale nous empêche de pêcher en dérive. Qu’a cela ne tienne notre « Duo de Choc » à l’habitude des mauvaises conditions ! Nous déciderons de pêcher ancré et de nous déplacer une fois la zone bien prospectée. J’ouvre le bal avec un beau poisson de 72 cm dans la première manche (les manches dure 1 heure et après on change de zone) que nous allons mesurer. Changement de zone, début de pêche et Laurent ferre un brochet de 65 cm, SUPER nous sommes content avec ce deuxième joli poissons et le mettons dans la bourriche en attendant la pesée à la fin de la manche. Mais s’est sans compter avec ce « Gaston Lagaffe » de la pêche. Après une préparation à l’arrache de son matériel (comme d’hab), c’est le nœud de la bourriche que Laurent fait à l’arrache…Oups la boulette dis donc !! (d’habitude c’est moi…) En effet lors de notre déplacement nous perdons la bourriche qui est restée en surface avec le poisson qui lui s’est enfui ! Grosse grosse boulette encore dis donc ! A ce moment on est sur que c’est le poisson qu’il nous manquera pour faire un podium. Le reste de la compétition continu est à la pause déjeuner nous sommes à la cinquième place avec 2 poissons mesurés juste derrière Loic et Seb, des pêcheurs du moulin. Rien n’est perdu, mais une fois de plus dans son impatience légendaire, Lolo oubli 2 choses : la première de raccourcir ses avançons sur sa monture « double pouf » et la deuxième de ramer moins fort. On en payera les conséquences immédiatement puisqu’il cassera (non non, se n’est qu’un mythe qui le poursuit, Monsieur Labat ne casse jamais rien…sauf si il pêche plus de 10 minutes !!) la dame de nage de barque. Sa va tout de suite moins bien pour se déplacer dira t’il. Sans commentaire ! Malgré tout cela, nous continuons de pêcher et les touches s’enchainent. Je dis bien les touches car dans son « élan de boulettes » lolo décrochera tous ces poissons (faute à des avançons trop long). Et oui ce n’est pas courant chez celui que l’on nomme le « sérial killer du ferrage » (d’ailleurs certaines cannes 2 brins transformées en 3 brins s’en souviennent encore) mais même les meilleurs on des passages à vide. Enfin un vrai bon et bon tout le temps normalement… Se sera donc pour nous au final 5 poissons de pesés pour 6 brochets décrochés et un gentiment relâché, histoire de pas prendre trop d’avance dirons nous modestement avec le recul!!!
Le podium est le suivant :
1-      Loic et seb avec 7 poissons pour 396 points
2-      Romuald et Yannick avec 6 poissons pour 382 points
3-      Benoit et jean rémy avec 6 poissons pour 343,4 point
 5-  Laurent et vincent avec 5 poissons pour 312 points
 
43 brochets attrapés, 57 cm de moyenne, 10 équipes.
 
                     Un grand merci et un grand bravo à Véro et patrice pour l’organisation, un grand bravo à Seb et Loïc pour leur performance ainsi qu’à tous les compétiteurs, et surtout un grand merci pour LAURENT qui grâce à toutes ses boulettes (surtout celle de la bourriche) nous à permis de rater le podium mais de bien rigoler et de passer un super moment.  C’est là le principal, quoi que le podium c’est pas mal non plus pour un compétiteur…n’est ce pas « Monsieur Boulette »
                                                                      
                                                                                                          VINCENT
brochet 70 cm 94 cm pour victor fario 55 cm
bruno 70 cm brochet 70 cm au leurre de surface combat
fario 50 cm brochet bravo victor!
72 cm au trois iles boulette man avec le poisson surprise!!  

Nov.. 2009

Du gros, que du gros !!!!!

       Si il y a bien une technique sui confirme en se moment s’est la pêche au leurre souple et surtout au shad !!! Elle supplante même le « double plouf » depuis le début de saison. Que les pêcheurs soient novices de cette technique ou confirmé, ils leurs faut peu de temps pour se l’approprier et réaliser de « jolis cartons » que se soit au Moulin ou sur leur terrain de jeu habituel. C’est le cas de Cédric ou de Philippe qui après leur première sortie réussirent à capturer respectivement un brochet de 92 cm (et 5 autres entre 60 et 65 cm) et un autre de 106 cm (et deux autres de 80 cm et 85 cm) !!! Nul doute que la « Shad Attitude » les a envahie maintenant !!! 

La truite quant à elle reste ouverte toute l’année, au Moulin il n’ya pas de fermeture ! Et au vu des dernières prisent c’est tant mieux pour les pêcheurs. En effet après la capture d’un superbe poisson de 65 cm, c’est Thierry qui réitère l’exploit avec une magnifique fario de 69 cm en sèche, félicitation !! On oubli pas les poissons compris entre 40 et 50 cm, qui avec le début de l’automne vont commencer a faire leur réserves pour l’hiver…Avis aux amateurs de sensations fortes !!!

 

cedrik 62 cm cedrik 68 cm julien 83 cm
brochet 92 cm philippe brochet 1m06 philippe 80 cm
philippe 85 cm black bass fario 65 cm
combat fario 69 cm clement 50 cm

Sept.. 2009

Comme une odeur de silure !

L’été touche à sa fin et les fortes chaleurs nous ont plus que motivés pour aller traquer le silure. Depuis que Laurent m’a fait goûter à cette pêche l’année dernière, dès qu’il me propose d’y aller, s’est en moins de deux minutes que tout le matériel est près, direction la Seine, le Doubs ou la Loire. Et pour le coup cette année fut plutôt sympa pour la traque du « moustachu » puisque nous avons fait plusieurs poissons entre 1m10 et 1m60 ! La pêche se déroulait soit au clonk en bateau, soit du bord. La pêche au clonk est plutôt sympa puisqu’elle consiste à frapper l’eau avec le clonk (morceau de bois coudé en général) tout en tenant le fil à la main. On sent donc le poisson se frotter sur le fil ou encore tirer sur les vers pour les engamer ! Une fois que l’on sent un toc franc, on ferre à la main, puis ensuite avec la canne et là le combat peut commencer… Sensations et adrénaline garanties ! La pêche au leurre du bord ou en bateau est tout aussi intéressante surtout au moment de la touche, souvent violente, et au rush qui s’en suit. Tenir la canne fermement est alors impératif… sans compter qu’en recherchant le silure avec des grosses ondulantes on peut tomber sur de gros brochets, comme se poisson de 95 cm pris par « Flo » !

Les nouvelles du moulin quant à elle sont plutôt bonnes avec la prise toujours de jolis poissons, couramment plus de 75 cm ! Comme d’habitude les shads se démarquent, mais avec le soleil et les poissons dans les herbiers les leurres de surfaces et les spinners ont permis la capture de poissons avec des attaques époustouflantes !

Il y a Julien qui une fois de plus se démarque à la mouche avec la prise de 2 magnifiques brochets sur des streamers Guido Vink et canne Spéciale Brochet Saumon Pezon et Michel. Une pêche vraiment intéressante qu’il ne faut pas hésiter à mettre en œuvre au Moulin…, avec ou sans guidage.

Vincent

Laurent au silure Silure 1m10 Silure 1m30
Silure 1m60 Silure 1m60 Silure 1m10
Brochet 79cm Brochet 80cm Brochet 85cm
Brochet 75cm à la mouche Brochet 80cm à la mouche Brochet 95cm

Juil.. 2009

Destination pêche en mer !

Fin juillet, départ de toute l’équipe du moulin pour une semaine de pêche en Vendée, à l’île d’Yeu très exactement. Le programme est alléchant puisque sur 7 jours il y aura quatre sorties de pêche en mer en bateau histoire d’aller affronter bars et dorades grises vendéennes. C’est après 5 petites heures de routes que nous arrivons à l’héliport, unique moyen avec le bateau, de se rendre sur l’île. La traversée est rapide (10 min) et à peine installés à la maison, nous voilà déjà en train de monter les cannes pour aller faire un petit coup du soir. Le verdict sera sans appel : en deux heures nous ferons 4 lieux jaunes et 2 jolies vieilles. Voilà un séjour qui s’annonce prometteur !

Pour nos deux premières sorties de pêche en bateau nous avons fait appel à Jean et Pascal Dardenne du magasin de pêche nantais « le village marin ». Il est huit heures quand ils viennent nous récupérer au port de plaisance de l’île. Et là, quelle n’est pas notre surprise lorsqu’à peine arrivés, nous apercevons un magnifique poisson de 3 kilos qu’ils ont attrapé sur le chemin. Cela promet ! Allez, on charge le bateau et c’est parti pour une journée de traque du bar. Jean et Pascal nous emmènent sur le poste ou ils ont fait le « big fish » du matin. On arrive sur zone, deuxième dérive et c’est Laurent (comme d’hab) qui ouvre le bal avec un magnifique 3kilo500. Tout le monde est ravi et la matinée se poursuit avec la prise de plusieurs bars. Après la pause déjeuner, nous décidons de continuer de faire le tour de l’île en explorant toutes les têtes rocheuses. Quelques poissons arriveront au bateau mais dans l’ensemble ils sont moins coopératifs. Sur la fin de journée nous décidons de refaire un passage sur le « hot spot » de se matin, et là, c’est Jean qui se retrouve pendu à un magnifique bar. La « Vale tudo Illex » (ASHURA GREY 1+ Series > 195-220 M Vale Tudo) encaisse les rushes et c’est un magnifique 4kilo qui rend les armes. La journée se termine et c’est en compagnie de Pascal, Jean, Sylvain Duvinage et toute l’équipe du moulin que nous prendrons l’apéritif et le diner autour du poisson de Jean, que notre « chef Olive » nous a superbement préparé !

Le lendemain, départ au lever du jour et nous assistons à un magnifique lever de soleil. La pêche sera beaucoup plus difficile au cours de cette journée. Pascal nous fera une démonstration de « pêche à la volé » ( consiste à pêcher avec des leurres souples faiblement plombés que l’on anime avec des tirées sèches) sur les bars pendant que nous nous n’attrapons que des vieilles (on aurait du pêcher moins lourd…). Le temps se gâte et le vent forcit en fin de matinée. Pascal et Jean devant rentrer sur le continent, nous décidons d’écourter la journée et c’est en début d’après midi que tout le monde est de retour chez soi. Deux superbes journées avec pas mal de poissons et des bons moments passés à bord du « Dervinis 620 ». C’est sûr, on remet ça bientôt ! Merci les gars.

Les deux autres sorties de pêche sont prévues avec Frédéric Cantin. Fred est guide sur l’île d’Yeu depuis cette année mais il connait le secteur comme sa poche. Avec des antécédents de pêcheurs pro, l’île n’a plus aucun secret pour lui ! En plus d’être guide, il tient aussi le seul magasin de pêche sur l’île : « l’Embrun » dans lequel on trouve tout le nécessaire pour la pêche en mer, aussi bien au leurre qu’aux appâts. (l.embrun@orange.fr, 02-28-11-21-37 ou 06-86-42-88-77).

La première sortie en sa compagnie sera une pêche à la dorade grise. C’est une pêche vraiment amusante pendant laquelle, grâce à Fred,  notre chef Olive ainsi qu’Etienne (notre chanteur breton) auront eu la joie de s’essayer à la pêche et ainsi de capturer leur premier poisson de mer. La technique n’est pas très compliquée une fois que les poissons sont sur le coup, le plus important (et c’est là que la présence d''un guide est primordiale) étant de connaitre parfaitement les endroits où elles se tiennent, d’être là à la bonne marée et de préparer la strouille, une vraie strouille comme sait si bien le faire notre « mimi cracra » nationale : Laurent ! Une fois les poissons présents, la pêche se pratique à fond avec une coque décortiquée ou un vers. Le ferrage se fait à la touche et les poissons dans des bonnes conditions s’enchainent à un rythme régulier. Une pêche vraiment fun à recommander ! Surtout qu’en rentrant il est toujours possible d’aller prospecter une tête de roche ou deux à la recherche d’un bar…

Pour la dernière sortie, nous rejoignons Fred au port de plaisance pour un coup du soir. Nous avons 4 heures de pêche avant la nuit. Nous décidons de prospecter le « hot spot » de Jean et Pascal et plusieurs têtes de roches autour de l’île. La bonne option viendra de Fred. J’attrape un premier poisson de 2 kilo au « Gambit shad Illex »(GAMBIT SHAD 4,5) sur une tête de roche, lorsqu’il remarqua qu’il y avait de la détection sur l’échosondeur. On décida de s’attarder et là c’est Laurent qui sort le grand jeu : tête plombé de 10 gr, un gulp (le leurre de la semaine) et une « pêche à la volée » remaniée en « pêche à la roulée sur le fond » dont lui seul a le secret (d’ailleurs on sait pas si il savait vraiment ce qu’il faisait, la chance a mon avis…) qui lui permit de faire 7 bars. La nuit approche et nous terminons la journée avec une dizaine de poissons. Merci Fred et maintenant, fini l’eau salée, place à l’eau douce à Sauvage Terre de Pêche !

Vous pouvez contacter :

Jean et Pascal au : « Village marin », 8 rue du Moulin des Rochettes, 44300 Nantes.
Tél. : 02 40 59 30 83. Email : contact@villagemarin.fr

Frederic Cantin à « l’Embrun », place de la Norvège, 85 350 l’île d’Yeu.
Tél. : 02 28 11 21 37 ou 06 86 42 88 77. Email : l.embrun@orange.fr

Erwann Dureau
Tél. : 06 77 62 27 34. Email : erwann.dureau@orange.fr. Site web : iledyeu-pecheenmer.fr.
Guide pêche sur l’île mais avec qui nous n’avons pas eu assez de temps pour faire une sortie.

Vincent

Départ Apéritif Sylvain Duvinage
Le bateau de Jean Hot spot Bar de 3,5 kg
Jean et un bar de 4 kg Bar du soir, espoir Vincent, bar de 3 kg
Lever de soleil Vincent, bar de 2 kg Vincent
Bateau de Fred Laurent et Fred Dorade grise
Mimi Cracra Pêche du bord Gambit

Juil.. 2009

Big Fish de Juillet

Les différentes sorties de Juillet se sont révélées pleines de surprises. Dans l’ensemble, il y avait du poisson à faire, et surtout des gros, même très gros brochets ! Comme à chaque fois depuis le début de l’année, les poissons de 70+ étaient au rendez vous, avec plusieurs de 90.

Laurent nous a montré comme à son habitude qu’il reste « le boss, que dis-je le numéro 1 mondial des pêcheurs ! » (c’est pour son petit côté modeste), et même s'il pêche moins souvent,il n’a pas perdu la main, le bougre… comme nous l’attestent les photos et ces deux magnifiques poissons de 85 et 90 cm. Un ferrage dans les règles de l’art avec la Specialist dynamic cast Pezon et Michel cintrée et un combat frein bloqué (comme d’hab) n’ont pas laissé le temps aux poissons de faire demi-tour qu’ils étaient déjà dans le bateau… Une belle démonstration, comme d’habitude, mais allez, on arrête là les éloges en son honneur. Il va finir par le croire, qu’il est bon…

Une fois de plus pour Loïc, ce sera un festival avec un poisson énorme de 1m05 ! Il était mérité : en effet, lors de sa précédente venue, il avait cassé sa canne et, par la même occasion, sa ligne sur un poisson au moins équivalent a celui-ci ! Les gros sont de sortie en ce moment…

Vincent

Brochet de 74 cm Brochet de 80 cm Truite de 80+
Laurent : brochet de 65+ Laurent : brochet de 85cm Laurent : brochet de 91+
Brochet de 81 cm Vincent : brochet de 90 cm Loïc : brochet de 1m05

Juil.. 2009

Une pêche fun et ludique

Voila déjà un moment qu’une envie me trottait dans la tête : me mesurer aux très gros barbeaux et chevesnes présents dans les vannes du Moulin. J’avais bien une petite idée pour mettre en application cette envie, mais pour assurer le coup, je fixe rendez vous à Eric Laudier pour une petite journée pêche au coup. C’est un très grand pêcheur (quelle que soit la technique et le poisson recherché : bar, brochet, poissons blancs…), commercial pour la société SENSAS, et pêcheur au coup en compétition. Afin de faire d’une pierre deux coups, cette journée permettra en même temps de réaliser un reportage pour le magazine « la pêche et les poissons ».

Je ne lui parle pas des barbeaux et l’emmène pour la matinée sur le parcours amont afin de pêcher les hotus, brèmes et autres gardons. La pêche est plutôt fructueuse jusqu’au moment où un brochet décide d’investir le coup. Tant pis pour nous, au bout d’une demi heure sans touche, nous décidons de remballer. De toute manière, il était l’heure d’aller déjeuner. Mais juste avant cette pause, je me décide de parler des barbeaux à Eric. Sa réaction était celle que je pensais. Dès que je lui ai dit qu’il y avait des dizaines de barbeaux et de chevesnes qui montaient sur des pellets dans les vannes, il est devenu tout blanc. Ni une ni deux il ressortit une canne, un flotteur de 3 gr et on improvise une petite pêche de 10 min. Ce n’est pas moins de 4 énormes chevesnes qui rejoindront l’épuisette ! Eric est hystérique et ne veut plus s’arrêter, mais le chef « Sentenac », Olivier de son prénom, nous rappelle à l’ordre !

On mange rapidement le superbe repas de notre chef, puis c’est reparti. Eric est déjà dans les vannes en train de tout préparer : flotteur de 3gr, canne à emmanchement avec élastique intérieur prévu au départ pour la carpe, pellets et asticots. On commence à agrainer et les poissons répondent présents dès le départ.  Les touches éclairs et les combats musclés s’enchainent, Eric est aux anges. Il aura même la surprise d’attraper 3 magnifiques arc-en-ciel. Après 2h30 de pêche, la bourriche est pleine. Il y a plus de 20 gros chevesnes et barbeaux mélangés. C’est tout simplement ENORME !

Voila une superbe journée au cours de laquelle, grâce à Eric, j’ai pu conforter mon idée sur la pêche des gros poissons blancs au pellet. Une pêche facile à mettre en œuvre, ludique et vraiment intéressante. A réitérer avec vous au coup ou pourquoi pas à l’anglaise...

Vincent

Pêche au coup avec Eric Laudier Pêche au coup avec Eric Laudier Pêche au coup avec Eric Laudier
Pêche au coup avec Eric Laudier Pêche au coup avec Eric Laudier Pêche au coup avec Eric Laudier
Pêche au coup avec Eric Laudier    

Juin. 2009

Un mois de juin polyvalent

La chose que l’on peut dire c’est que ces dernières semaines furent hyper polyvalentes pour la pêche. Tout pêcheur, quel qu’il soit,  pouvait y trouver son compte. Que ce dernier pratique à la mouche, au leurre ou encore au coup, et ce que quelle que soit l’espèce.

En effet, avec le réchauffement des eaux grâce au soleil généreux de certaines journées, les bass étaient vraiment actifs avec la prise de jolis spécimens comme ceux de Pierre au Gambit Paddle tail (Illex) et Philippe. Des beaux poissons et en quantité, que demander de plus ! Rien, si ce n’est la prise de jolies truites en sèche. Et là, il n’y avait qu'à demander. Certes, elles n’étaient pas actives tout au long de la journée et on pouvait passer sur des secteurs déserts le matin mais remplis de poissons l’après-midi, mais dans l’ensemble de jolis poissons succombèrent aux sedges et nymphes présentées par les moucheurs.

A l’inverse, les journées trop ensoleillée avec des chaleurs étouffantes comme on a pu avoir avaient raison de l’activité des brochets. Ces derniers étaient très peu actifs lors de ces périodes, à l’inverse dès qu’une dégradation s’annonçait ou que les journées étaient moins chaudes, alors là il valait mieux être au bord de l’eau ! Les brochets étaient de sortis et pas les moins gros ! C’est entre 7 et 13 poissons par descente que l’on touchait avec en prime des poissons de plus de 70 à chaque fois. C’est le cas par exemple de Mike qui sur 7 touches casse 2 poissons et sort un de 81 cm et un autre de 71, ou encore de Loïc qui sur 6 poissons touche 2 très très beaux fish dont un qui lui casse sa canne en 2… vraiement énorme, sans commentaire ! Et en ce moment, à chaque sortie c’est comme ça, la preuve encore avec le brochet de 90 cm de Philippe pris dernièrement ou encore la magnifique arc-en-ciel de Loïc de 80+. Avis aux amateurs…

Fort des enseignements d’Eric Laudier, j’ai décidé de faire découvrir la pêche du barbeau à Philippe et Christian lors de leur séjour. Et c’est le dernier jour, après un déjeuner riche en émotion pour Philippe suite à la capture d’une carpe de 12 kilos au pain en surface (sur ce coup là, ils ont bien fait de ne pas m’écouter, moi qui n’arrêtais pas de leur répéter que c’était peine perdue) que nous somme allés traquer ces fameux barbeaux. En 2 heures nous ferons une douzaine de barbeaux avec en tout et pour tout 2 cannes anglaises montées d’un bouchon de 3 gr, un hameçon de 8, 2 kilos de pellets et un agrainage régulier. Une pêche réduite au strict minimum en termes de matériel mais drôlement efficace !

Vincent

Christian, truite à la mouche Daniel, truite de 50cm Pêche à la mouche
Philippe au bass Pierre au bass Pierre au bass
David, brochet de 72cm Guy, brochet de 71cm Jame, brochet de 66cm
Mike, brochet de 71cm Mike, brochet de 81cm Philippe, brochet de 90cm
Pêche aux barbeaux Pêche aux barbeaux Philippe, carpe de 12 kg

Juin. 2009

Leurre souple au rendez vous

Le mois de juin confirme le début de saison, les poissons sont vraiment actifs pour le plus grand plaisir des pêcheurs. En effet, que se soit sandre, brochet, black bass ou truite, les résultats sont plus que corrects avec régulièrement de très jolis poissons.

Ainsi Loic (encore) nous fait un magnifique brochet de 87 cm au shad une fois de plus. Sachant cela, Nicolas n’hésita pas une seule seconde lors de son séjour pour pêcher au shad. Le résultat ne se fit pas attendre avec la prise de plusieurs poissons dont un magnifique poisson de 82 cm. Le leurre souple en linéaire est donc la technique qui marche en ce moment et qu’il ne faut surtout pas oublier lors de sa partie de pêche !

Pour les bass, plusieurs options s’offrent aux pêcheurs. Une pêche au leurre souple monté en texan que l’on lance en ricoché sous les branches, ou alors comme nous l’ont démontré Alexis dit « le roi du rotengle » et Thierry, une pêche à la mouche avec des petits popers pour une pêche à vue des bass des plus ludiques.

Le brochet à la mouche est aussi des plus mordeurs en ce moment. En effet, avec la rivière basse et claire, Pierre, le gérant des sources de l’Eclimont a pu se régaler avec des attaques à vue sur ses streamers et la décroche (malheureusement) devant ses waders de 4 poissons dont un magnifique spécimen estimé a plus de 80 cm ! Sensations fortes garanties pour les amateurs de pêche à la mouche, que ce soit en wading ou en canoë...

Loïc : poisson de 60 cm Loïc : poisson de 75 cm Loïc : poisson de 87 cm
Nicolas : poisson de 65 cm Nicolas : poisson de 82 cm Alexis et son rotengle !
Thierry    

Mai. 2009

Comme une envie d'aller à la pêche !

Voilà, le mois de mai est là. Les eaux se réchauffent, le fond de l’air aussi, les poissons sont de plus en plus actifs et les pêcheurs n’ont que l’embarras du choix en terme de technique de pêche pour organiser leur séjour de pêche. En effet, sandre, truite, perche mais aussi brochet sont au rendez-vous de ces dernières semaines et la saison ne fait que commencer. Alors avec le beau temps qui s’installe, il règne comme une atmosphère « d’envie d’aller à la pêche » derrière l’écran de son ordinateur. Surtout après le récit des dernières sorties...

Sur les conseils de Carlos, du magasin Avenir Pêche de Savigny le Temple, Eric Despalin, Jean Michel Marcon, Jérome Palaudoux (www.lcfriend.com) et Cyril Guyomar décidèrent de venir se mesurer aux Truites du parcours aval, mais avec une technique particulière : la pêche à l’ultra léger avec des micro jig. En fait des têtes plombées composées d’une jupe en silicone et d’un leurre souple enfilé sur l’hameçon. Redoutable parait-il ! A n’en pas douter quand on voit le résultat : perche, brochet, truites et même 2 barbeaux (respectivement 1 et 3 kilos) succombèrent à cette technique ainsi qu’un magnifique sandre de 80 cm, ce dernier attrapé non pas au jig mais au crank bait.

Après être déjà venus plusieurs fois, Eric avec sa fille Marine (14 ans) et des amis sont venus passer un séjour au Moulin. Au programme : pêche du black bass au leurre et des brochets au mort manié et au leurre. Et comme d’habitude c’est encore Marine qui fera les plus gros poissons avec un bass de presque 40 cm, une truite arc-en-ciel de près de 6 kilos au squirrel de marque Illex (une fois de plus) et un joli brochet d’au moins 75 cm mais cette fois ci c’est ce dernier qui sortira vainqueur. Encore bravo à toi Marine !

Il y eut aussi Loïc, qui comme d’habitude a voulu nous montrer l’efficacité de ses leurres souples sur les brochets du parcours. Mais juste avant de partir en canoë,  j’ai voulu lui montrer que les miens fonctionnent très bien aussi… surtout sur les sandres ! Enfin, il n’a pas mis longtemps à m’en vouloir. Pour se venger il me sort une grosse arc-en-ciel au Lipless (en cherchant le brochet une fois de plus), un très beau brochet de 80 et un autre de 70 plus six poissons plus petits.

Alors maintenant, tous à vos cannes et rendez vous au bord de l’eau !

Vincent

Truite arc-en-ciel Perche Truite
Parcours aval Jean-Michel et son sandre Remise à l'eau
Eric : brochet de 70 cm sur le parcours amont Brochet sur le parcours aval à la frog Eric, brochet de 70 cm sur le parcours aval
Eric et Marine au bass au Moulin Marine et sa truite de 6 kilos Loïc : truite arc-en-ciel, parcours aval
Loïc : brochet de 75 cm, parcours aval Loïc : brochet de 80 cm, parcours aval Vincent : sandre de 70 cm, parcours aval

Avril. 2009

Session explosive en Espagne !

Avril 2009, le départ est donné ! Rendez vous pour une semaine de pêche en Espagne avec Laurent, Philou et moi-même. La  destination retenue sera Orellana le Vieja dans le centre de pêche Pesca extremadura avec comme objectif un programme assez simple : « brochet, black bass, et beaucoup de fun ».

Après un trajet de 14 heures en voiture (en tartinant un peu…) nous voilà arrivés sur les lieux. (A savoir : Paris-Madrid c’est seulement 2 heures, et ensuite Madrid-Orellana 3h00 de voiture, avec comme seule contrainte celle des bagages dans l’avion). Prise de contact avec Michel Godbill, le gérant des lieux, découverte des appartements et « des produits locaux » puis direction le lac pour une petite pêche improvisée qui se soldera par quelques poissons et une « bonne douche » suite à une averse non prévue au programme. En remontant au local, nous croisons Romain qui rentre d’une partie de pêche en float tube sur les tables (bras de rivière en aval des barrages espagnols). Il nous explique qu’il vient de faire une dizaine de bass avec des poissons de + ou - 50 et un magnifique brochet de 1m16, le tout au jig ! Suite à cela, le soir dans l’appart c’est branle-bas de combat. Organisation des boites, des leurres et de notre semaine pendant que Laurent prépare de superbes Hamburgers (tout est compris dans le séjour : guide, bateaux : carolina skiff de 30 a 75 ch, essence, petit déjeuner, repas du midi mais pas celui du soir).

Dimanche et lundi, le temps n’est pas terrible : vent et temps couvert avec quelques éclaircies en fin d’après midi. Du coup nous prenons la décision de pêcher les brochets du lac pendant ces deux jours et attendons que le soleil revienne mardi, en espérant que la météo espagnole soit fiable, pour aller traquer les bass. En attendant c’est le moral gonflé à bloc et super motivés que Romain et Stéphane (les guides du centre) nous expliquent que le mauvais temps est plutôt bon pour la pêche du brochet sur le lac. En effet, à cette période de l’année les poissons ne sont pas très profonds et lorsque le temps est mauvais ces derniers se rapprochent plus facilement des bordures. A l’inverse lorsque le temps est ensoleillé les poissons redescendent d’un étage et sont moins mordeurs, surtout les beaux poissons. Dans l’ensemble la pêche de ces deux premiers jours est plutôt simple (si on trouve la bonne vitesse de récupération) : leurre souple plombé en 10 gr et ramené en linéaire très très doucement, et lipless ramené en dent de scie. Ces techniques nous permettrons de faire entre 12 et 25 poissons au bateau par jour avec deux beaux poissons pour Romain : 92 cm et 1m07 !

La soirée de lundi fut douce et ensoleillée et comme prévu par la météo, le temps se met au beau fixe Mardi. Génial, ça sent bon le bass ! Le rendez vous est fixé comme tous les matins au local et nous décidons d’un commun accord de partir faire une journée float tube dans les tables afin de dénicher quelques black bass. Le matin est encore un peu frais et les poissons semblent peu actifs sur la première table que nous explorons. Seuls 4 fishes se feront attraper. Romain nous emmène alors sur une autre table toute proche pour l’après midi. Là c’est tout de suite différent, le soleil est haut et les poissons sont dehors, on en voit partout. Ni une ni deux, tout le monde court s’équiper. Les floats sont mis à l’eau et les premiers bass succombent à nos leurres. La pêche se pratique à vu et est vraiment très ludique. Lancer sous les branches, stickbait, rapala flottant, jig seront les techniques reines. La journée se termine et c’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que nous rentrons. Bilan de la journée : entre 6 et 15 poissons par pêcheurs, avec des 45+.

Pour mercredi et jeudi nous décidons de couper la journée en deux. En effet d’après la journée précédente les bass ne semblent pas très actifs le matin et avec le soleil qu’il fait, les brochets du lac risquent de ne pas être très coopératifs. Du coup, ce sera brochet le matin jusqu’à 13h00 puis départ pour le bass. Un programme alléchant qui nous permis de faire une dizaine de poissons par bateau le matin, dont un 1m10 toujours avec cette technique du leurre souple coloris chartreux ramené en linéaire très lentement, et une douzaine, voire plus pour certains, de bass par pêcheur, avec des poissons de 50+ qu’il ne faut pas hésiter à aller chercher au fond des branches avec son float.  Le bonheur ! 

Vendredi, c’est le dernier jour de pêche. La journée sera écourtée car nous décidons de repartir en fin d’aprem. Nous passerons la journée sur le lac à la recherche des derniers poissons espagnols. Avec de belles surprises : un énorme poisson qui suit philou, un autre qui gobe littéralement un brochet de 60 cm que nous étions en train de ramener et la prise de poissons de taille fort correcte. Une sorte d’au revoir de leur part pour nous inciter à revenir l’année prochaine. Il les a bien dressés ses poissons, ce Michel…

18h00, nous revoilà tous les trois dans le mini-van loué pour l’occasion (tout confort jusqu'à ce que le lecteur DVD décide de nous lâcher…), direction la France et les brochets de la Sauvage !

Vincent

Espagne : dimanche et lundi Espagne : dimanche et lundi Espagne : dimanche et lundi
Espagne : dimanche et lundi Espagne : dimanche et lundi Espagne : dimanche et lundi
Espagne : mardi Espagne : mardi Espagne : mardi
Espagne : mardi Espagne : mardi Espagne : mercredi et jeudi
Espagne : mercredi et jeudi Espagne : mercredi et jeudi Espagne : mercredi et jeudi
Espagne : mercredi et jeudi Espagne : mercredi et jeudi Espagne : mercredi et jeudi
Espagne : mercredi et jeudi Espagne : vendredi Espagne : vendredi
Espagne : vendredi Espagne : vendredi Espagne : vendredi
Espagne : vendredi Espagne : vendredi  

Mars. 2009

Ouverture de la truite, les hostilités commencent !

Comme tous les ans, Mars rime avec l'ouverture de la truite, et le Moulin ne déroge pas à cette règle. Certes, nous sommes ouverts toute l’année, mais souvent ce troisième mois de l’année rime aussi avec l’arrivé du printemps, des beaux jours et donc des pêcheurs. En effet après un hiver plutôt glacial cette année, ces derniers n’avaient qu’une hâte : reprendre contact avec leur matériel et leur sport favori, « la Pêche ». C’est chose faite avec les températures clémentes de ces dernières semaines qui ont permis un réveil précoce de la rivière et donc de nombreuses captures lors des sorties. Même s'il ne faut pas oublier qu’en Mars, c’est tout ou rien : soit on cartonne, soit c’est plus dur !

Ainsi les descentes en canoë furent assez hétérogènes avec des descentes variant entre 3 et 9 poissons par canoë en 5 heures de pêche. Des pêcheurs comme Monsieur Chevallier ont vu leurs efforts récompensés, car peu de poissons en canoë mais tout de même un magnifique brochet de 94 cm pris à la cuillère tandem Meps n°4, et une superbe fario de 61 cm prise au squirrel 67 Ayu de chez Illex. Tout l’inverse de Loic qui fit une fois de plus un véritable malheur avec son Giant Rolling shad de 15 cm, un shad blanc de marque Xorus avec lequel il fit 9 brochets et une surprise : une fario de 59 cm. Tout simplement MAGIQUE !

Et comme la cuillère n’est pas morte comme a pu me le démontrer un pêcheur cette semaine, Victorien n’hésita pas une seule seconde avant de mettre une Veltic n°5 à Antonio (un stagiaire) qui a pu ainsi attraper son premier brochet au leurre, et même d’accrocher à Stéphane un appât hors norme que l’on n'utilise jamais (à tort peut-être…) ce qui permit ainsi au brochet de ne pas « rater son ouverture … »

Quant à Antonio, il est à l’école des Guides de Pêche d’Ornans (25). C’est un baroudeur, excellent pêcheur à la mouche qui a déjà fait le Tour du Monde (sans exagérer) et pris truites et ombres partout ou il est possible d’en attraper ! Souhaitons-lui bonne chance pour la fin de sa formation et plein de réussite dans son futur métier de guide de pêche !

Vincent

Brochet 94 cm Truite Fario 60 cm Brochet 60 cm
Brochet 65 cm en aval du Moulin Brochet en aval du Moulin Perche en aval du Moulin
Truite de 59 cm en aval du Moulin Brochet sur le parcours aval Brochet sur le parcours aval
Stéphane, voilà un brochet qui ne loupa pas l'ouverture de la truite !    

Févr.. 2009

Des mois chargés !

Janvier et Février sont des mois plutôt chargés en terme de promotion halieutique. En effet notre sport favori est mis à l'honneur à travers différents salons et animations aux quatre coins de la France.

Parmi ceux qu'il ne fallait pas manquer, il y avait bien sûr l'animation de Ghilini Carlos, le gérant du magasin Avenir Pêche de Savigny le Temple, organisée pour le coup au gymnase Pierre Lespiat de Melun (77). C'était le rendez vous incontournable des pêcheurs de carnassier et de salmonidé et Le Moulin de Sauvage y était présent à travers le stand Pezon et Michel - Illex. Une façon de nous rencontrer mais aussi de rencontrer des grands noms de la pêche comme Frédéric Jullian, Eric Laudier, Didier Courtois, Alban Choinier (Florida Field)... et ainsi de profiter de leurs conseils mais aussi et surtout des prix salons !

Il y avait aussi le prestigieux et traditionnel Salon de la pêche de Paris Porte de Versailles où nous étions aussi présents à travers le même stand. Il était possible d'y rencontrer les « vrais pro » de la société Sensas comme une fois de plus Frédéric Julian (président du circuit AFCPL), Jérome Riffaud (concepteur de la gamme Pezon et Michel), Pascal Hoine, Mathieu Schoetler, David Pierron (organisateur du « street fishing), Eric Laudier...et plein d'autres. C'était l'occasion aussi d'admirer les nouveautés et les différentes animations de leurre en conditions réelles autour du grand bassin. On comprend mieux pourquoi les poissons ne peuvent y résister... d'autres marques étaient présentent bien sûr comme Sakura, Ultimate Fishing... pour la partie leurre. La partie mouche quant à elle était aussi bien représentée avec Les Sources de l'Eclimonts, Sommedieu.. pour les parcours de pêche, les Mouches Florian Stéphan, De Charrette-JMC, TOF, Devaux, Pezon et Michel...pour le matériel. Un grand bassin avec une aire de lancer permettait aux différents visiteurs d'essayer les cannes, moulinets, soies... afin de se faire une idée sur leur prochain achat !

Voilà pour la partie animation. Quant à nous la pêche au Moulin ne s'arrête jamais. Que se soit sur nos « terres » ou ailleurs. A se sujet nous avons participé à un concours amical organisé par Thierry Taverne (Europêche Romilly sur Seine) sur un magnifique plan d'eau de 14 ha. Ce fût l'occasion pour Laurent de nous montrer qu'il était le Roi de la technique du « Double Plouf » et ainsi pour nous de ne pas oublier qui était le Maître (ahh l'humilité...). Ainsi nous ferons 4 brochets grâce à cette technique (et laurent donc...) plus 2 autres au leurre, et finiront à la troisième place juste derrière Thomas Naglin et son coéquipier. Victorien et Stéphane finiront quant à eux septième sur les 11 équipes engagés. Voilà un beau concours qui s'est terminé par la prise de 28 brochets sur la journée dont un magnifique spécimen de 95 cm capturé par l'équipe vainqueure.

A noter l'animation les 20 et 21 Mars 2009 au magasin Europêche du Marais de Romilly sur Seine à laquelle nous serons présents. Au programme, démonstration-animation mouche, test de leurres, présentation de matériel (Ddiabolic lure, Pezon et Michel - Illex, Sakura, Florida Field, Hart...) mais aussi des prix salons et une foire aux leurres... Le rendez vous est pris, on vous attend !

Vincent

Frédéric Julian Melun Stand Illex
Le Moulin au Salon de Paris Pascal Hoine en démo Quelques leurres Illex
Le Père Noël en RTT Victorien à l'Open Pike Troisièmes à l'Open Pike

Janv.. 2009

Bonne année à tous !

J'GO, J'GO pas ? Avec les conditions climatiques du mois de décembre, c’est une question que bon nombre de pêcheurs doivent se poser avant de décider de partir à la pêche. Et pourtant, malgré les températures souvent négatives et le climat assez pluvieux de ces derniers jours, cela n’a pas empêché les plus téméraires de réaliser quelques sorties plutôt réussies !

L’équipe du J’GO  (lejgo.com), une très bonne table parisienne que nous n’hésitons pas à recommander, a ainsi pu s’initier à la découverte de la pêche avec la prise de quelques poissons, comme ce brochet de 65+ attrapé par Ben ou encore celui de Victorien, le tout dans une ambiance plus que sympathique.

Quant à Loic, il nous a encore fait des siennes, avec la prise de 4 brochets dont un de plus de 85 cm au shad, sous des conditions climatiques (vent, pluie toute la journée, froid) qui rebuteraient plus d’une personne. La détermination, ça paye, surtout l’hiver ! Ce n’est pas un pêcheur venu peu de temps auparavant qui me dira le contraire, avec 3 gros poissons, décrochés malheureusement…

Toute l’équipe du Moulin de Sauvage se joint à moi pour vous souhaiter à toutes et à tous une très bonne année 2009.

Vincent

J'GO J'GO J'GO


Rubriques :